histoire du libertinage

Naissance du libertinage Au XVIIe siècle, celui qui ose se libérer de l'autorité suprême, l'Église (du latin libertinus, " affranchi "). Jeunes nobles dont les couplets blasphématoires attirent la répression (procès de Théophile de Viau en 1623), érudits qui se gardent de trop afficher au dehors leurs convictions, les libertinsLire la suite