Les estaminets du Nord Pas-de-Calais

estaminets du Nord Pas-de-Calais

S'il est un mot qui chante délicieusement aux oreilles des vieux Nordistes, c'est bien le mot estaminet. C'était là qu'on trouvait le boire et la fille. Un espace de libre péché à l'abri du regard, ou avec l'accord « casuistiquement » tacite d'une Église fort morale. Imaginez. Une salle au plancher couvert de sciure, un comptoir en acajou chantourné, couvert de zinc. Des vitres aux verres teintés. Le tout donnant sur une cour longue où traînent encore les palets de métal du jeu de bouchon et quelques plumes du perdant du combat de coqs de la veille. Sous l'auvent, car faute d'arrière-salle, c'est ici que la veille, on a monté le gallodrome improvisé (et on croit entendre les encouragements cruels des coqueleux et des parieurs). Et derrière l'urinoir en épaisse ardoise noire, il y a le pigeonnier car le patron est coulonneux. Estaminet, lieu de mémoire. Les combats de coqs sont presque interdits et la fumée du tabac n'est plus écologiquement correcte. Mais si vous cherchez bien quelque part le long de la frontière, ou le long d'un canal, vous découvrirez peut-être l'un des derniers. Et vous comprendrez alors les lieux de la convivialité vraie. De la convivialité de classe. Car l'estaminet était (est encore, chut...) ce que le pub est à l'Irlande. Un espace de liberté et d'espoir qui accepte toutes les contradictions....

Adresses des estaminets du Nord Pas-de-Calais:

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Georges de Dunkerque dit :

    Malheureusement il ne reste plus beaucoup de vrai estaminet dans les Hauts de France. L'estaminet est à l'origine un débit de boissons, lieu de détente par excellence des ouvriers où l'on pouvait boire du café, mais servant en généralement de la bière et proposant aussi du tabac et des jeux traditionnels du Nord Pas-de-Calais. Mais aussi le point de rendez-vous des sociétés locales,comme les colombophiles, les combats de coqs.... Ils font partie du patrimoine culturel des Hauts de France. Aujourd'hui, on donne le nom « estaminet » à des tavernes ou auberges typiques qui reprennent en décoration des ustensiles anciens, et des décorations typiques, rustiques et traditionnelles. Mais aujourd'hui à l'heure ou toutes les traditions se perdent le Nord Pas-de-Calais reste une région où le patrimoine culturel reste très présent dans toutes les villes et c'est toujours avec plaisirs que je remonte chaque année dans le pays des Chtis !!! Georges de Dunkerque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *